Créez un stick tactile !

Créez un stick tactile !

Sébastien (pour ne pas le nommer), Conradien Tekkie, vous a concocté un projet Do It Yourself pour les plus grands gamers d’entre vous !



Suivez pas à pas ce tutoriel, et confectionnez à votre tour votre propre stick tactile !

  1. Au départ, je voulais faire une vraie borne d’arcade, basée sur un Raspberry (évidemment).

    Mais ça c’était avant de savoir que Hackable Magazine en faisait un article et que François (coucou) parlait de convertir une table IKEA “Lack” ® en borne d’arcade.

    Du coup, je me sentais un peu em#$%&bêté de faire la même chose…



    Alors je me suis penché dans ma boîte à malices et je me suis dit “mon garçon, il est grand temps d’expérimenter le Makey Makey !”.



    Pour faire simple, il s’agit d’une sorte de carte de circuit imprimé qui se branche sur votre ordinateur par USB et fait office de clavier ou de souris.
    Vous pouvez, par exemple, fixer une pince croco sur le marquage “right clic” et connecter l’autre extrémité de la pince à quelque chose d’autre, par exemple une banane.



    Et en appuyant sur la banane… ça fait un clic droit. *magie*

    Parfait pour construire son propre stick tactile !



    Bref, comme disait Pépin, ne nous égarons pas et faisons les choses dans l’ordre.

    D’abord installer le système et ensuite installer le pad !
  2. Le système



    Pour avoir testé plusieurs distribs, Recalbox s’impose à moi. Alors on va la télécharger, et partir de là.

    Une fois téléchargée, on la copie sur la carte SD par un simple copier/coller (on n’oublie pas de formater la carte SD via SDformatter), et on allume le Pi avec un clavier branché.




    Au premier boot, on confirme qu’on veut installer la distrib’, et on laisse la framboise faire son travail.

    Une fois démarrée et connectée à Internet (pour plus de facilité) il ne reste plus qu’à télécharger les ROMs (images) des jeux et de les glisser dans le bon répertoire.



    J’ai voulu tester vite fait et forcément, Recalbox détectant les pads quasi immédiatement… je me suis retrouvé à jouer pendant une heure à Quackshot.

    Quoique un bon vieux Space Invaders des familles c’est toujours sympa.



    #BREF on passe à l’étape suivante dans la réalisation du stick tactile.
  3. On avait testé le bidule avec la team Conrad lors de la Maker Faire 2015 et c’était vraiment sympa !

    Alors vas-y que je te ressors mes pinces crocos pour brancher tous les trucs.



    Si “UP”, “DOWN”, “LEFT”, “RIGHT”, “START” et “SELECT” c’est un jeu d’enfant; le code Konami (*) c’est déjà un peu plus compliqué.

    Pas grave, j’avais des câbles de raccordement mâles/femelles convertibles, ce qui permet de brancher beaucoup plus de choses sur cette petite carte.
  4. Bon, ok essayer avec des pommes, bananes et autres concombres c’est pas le top (sauf pour ma tortue qui finit les restes) alors je fais un peu plus simple et je dessine une manette sur un bout de carton, je la rends conductible avec en utilisant du crayon de bois et je connecte le tout.



    Note : Il ne faut pas oublier d’avoir la masse branchée sur soi en permanence et hop on peut jouer !



    Ok en l’état c’est un peu compliqué de jouer correctement mais dès que j’ai le temps je l’intègre dans une table :)



    Je dois avouer que je suis conquis par le Makey Makey : le gros avantage est que la manette ou plutôt l’interface est réutilisable, par exemple pour en faire un tableau de commande pour piloter Kodi (un media center) qui est fournit avec la recalbox.



    (*) cheat code ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A
  5. À votre tour !



    Vous trouverez quelques modèles de manettes pour créer votre stick tactile !
    Bien entendu, vous pouvez laisser libre cours à vos idées et inventer votre propre manette :)
  6. [one-half-first]

    [/one-half-first]

    [one-half]

    [/one-half]
Réalisé par
Posté le
Univers
Robotique & RC
Temps de fabrication
1 semaine
Niveau de difficulté
Débutant
Matériel(s)
1
Raspberry Pi
1
Makey Makey
1
Carte SD

Aucun commentaire. Soyez le premier à en écrire un !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.